VILLE DE HOMECOURT
Ville en mouvement
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
 
Vign_35811496

BERGES DE L’ORNE

QUEL AVENIR POUR LE BARRAGE ?

Norme européenne oblige, il revient à la municipalité d’entretenir et garantir l’état de fonctionnement du barrage de l’Orne. Le transport d’un maximum de sédiments ainsi que la bonne circulation des poissons migrateurs devant également être assuré, le SCRO et la commune ont diligenté une enquête sur l’état du barrage de la ville et sur son éventuel réaménagement…

Le bureau d’étude Artelia à qui cette mission a été confiée a rapidement rendu son rapport en proposant les trois possibilités de mettre cet ouvrage en conformité avec la réglementation en vigueur :

- 1. La suppression totale du barrage pour un coût de 241 000€.

- 2. L’arasement partiel du barrage avec modernisation et l’aménagement d’un passe-poissons pour un coût de 606 000€.

-3. La conservation du barrage avec modernisation et le même passe-poissons pour un coût de 348 000€.

Il est à noter que le premier scénario, celui qui coute le moins cher, est également celui qui est subventionné à plus de 80% par l’Agence de l’Eau. La raison donnée est que cette solution rétablit naturellement le cours de l’eau. Pourtant, la disparition du barrage impactera fortement la physionomie de la rivière avec une réduction importante de la largeur et de la profondeur de son lit. Cela nécessitera un réaménagement des berges sur plus de 600 mètres. Cette étude ne fait cependant pas état d’incidences sur la partie en aval qui se trouve sur la ville de Joeuf.

Etude complémentaire

La réflexion reste ouverte et ne doit pas se cantonner à la seule problématique de la continuité sédimentaire et piscicole. C’est la raison pour laquelle les élus ont souhaité réaliser un test d’abaissement du barrage sur plusieurs mois. Il débutera en juillet. ceci afin de constater l’étendue des conséquences de en cas de disparition totale de l’ouvrage.
Une étude complémentaire portée par l’OLC (Communauté de communes), accompagnera ce test d’abaissement. Etude
qui vise à évaluer l’impact sur la faune, la flore, et le paysage. Elle proposera des solutions chiffrées pour accompagner un éventuel effacement définitif : Modelage des berges, réduction du lit de la rivière, intégration visuelle et paysagère, diversification  du site en lien avec le Fil Bleu. Cette étude réunira notamment les représentants des utilisateurs du site.

Les réponses à vos questions